rues en angleterre

Témoignage de woofing en Angleterre

woofer

Moi, c’est Emma, je suis belge et j’ai 25 ans ! Je suis une personne curieuse et solitaire. J’ai fais des études supérieures en anthropologie. Je ne connaissais pas le Woofing / Helpx avant de partir mais j’en suis maintenant devenue une adepte. J’ai trouvé mon expérience par le bouche-à-oreilles en Belgique avant de partir. J’avais seulement entendu parler de Wwoofing donc j’ai uniquement regardé sur ce site-là. A l’heure d’aujourd’hui, je connais les trois mais je préfère toujours le Wwoofing car c’est toujours plus spécialisé en dans « l’organique ».

Ma destination et mon expérience de woofing

J’ai décidé de partir seule en Angleterre à Saffron Walden car je voulais apprendre l’anglais dans un chouette endroit. Je suis partie 3 mois. Je n’ai pas pris d’assurance et je n’ai pas eu besoin de visa car c’était en Union Européenne.

J’ai donc réalisé mon Woofing dans une ferme organique. Je l’ai choisi car c’était un des seuls endroits où les animaux n’étaient pas tués. Mes tâches quotidiennes étaient la récolte des œufs dés le matin, les nettoyer et les mettre en boîte. Ensuite, l’après-midi, soit je finissais les œufs puis je m’occupais de couper les branches des arbres fruitiers, j’enlevais aussi les chardons. Mes horaires étaient de 8h à 12h et de 13h à 15h.

J’ai adoré rencontrer des gens chouettes et ouverts d’esprit. Par contre, je me sentais vraiment isolée. J’ai vraiment adoré faire des rencontres, découvrir la vie locale et la découverte de mode de vie alternatif.

J’ai préféré choisir le Woofing plutôt qu’un job car je ne parlais pas assez bien anglais pour travailler. Le Woofing est très enrichissant et comme nous ne sommes pas employés, nous avons un meilleur rapport avec notre hôte.

Il faut bien faire attention aux hôtes. Certains sont malhonnêtes et peuvent vous faire travailler trop ou peuvent ne pas donner assez à manger, donc n’hésitez pas à partir si le « deal » de départ n’est pas respecté.

1 réflexion sur “Je ne pouvais pas travailler car mon niveau d’anglais était trop faible, la solution : un wwoofing dans une ferme organique à Saffron Walden en Angleterre”

  1. Ping : Expérience d'Emma – Woofing Helpx – Témoignages de volontaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :