Qu'est ce que le Wwoofing ?

Le Wwoofing ou le woofing, on vous explique comment ça marche !

Le Wwoofing ou alors plus communément écrit Woofing (pour les français) repose sur un concept de solidarité et d’entraide. En effet, le Wwoofing est une nouvelle manière de travailler en France ou à l’étranger, dans n’importe quel endroit du monde. Depuis plusieurs années, le wwoofing est de plus en plus pratiqué dans certains pays du monde pour les voyageurs partant faire un PVT (visa vacances travail), notamment en Australie ou en Nouvelle-Zélande. En effet, c’est un concept très économique et riche sur le plan humain, et c’est pour cela qu’il est l’un des mode de travail favoris des voyageurs du monde.

Quel est le principe du wwoofing ?

En quelques phrases, le principe du Wwoofing est un mode de travail où vous mettez votre savoir-faire à disposition d’un host (c’est à dire d’un « employeur », attention, ce n’est pas réellement un employeur puisqu’il n’y a aucun contrat entre vous et lui). C’est à dire vous allez proposez votre force de travail, et en échange de celle-ci, vous être nourri et blanchi par votre host (votre « employeur »). On peut donc considérer ce mode de volontariat, comme une forme de troc. C’est une voie de tourisme alternatif et économique, permettant de voyager en réduisant au maximum vos dépenses. 

Toute personne peut faire du wwoofing, attention il est préférable de savoir que le Wwoofing est un mode de travail alternatif, comme il n’y a pas de rémunération brute, ça peut parfois devenir compliqué de subvenir à ses dépenses sur le long terme. 

 

La base du Wwoofing, c'est quoi ?

A la base des bases, le Wwoofing ou le Woofing, est caractérisé par le travail dans des fermes agricoles, des exploitations agricoles biologiques/ organiques. C’est à dire que les personnes souhaitant faire du Wwoofing avaient pour ambition de travailler dans des fermes.

Aujourd'hui, qu'est-ce qu'on peut faire en Wwoofing ?

A l’heure d’aujourd’hui, le Wwoofing s’est largement démocratisé et de nouveaux concepts autour de celui-ci sont nés, comme le Helpx, ou Workaway. Le principe de « troc » reste le même que le Wwoofing, sans qu’au lieu d’être concentré uniquement sur les fermes biologiques, ces nouveaux concepts proposent des jobs dans des domaines complètement différents, par exemple, le travail dans des auberges de jeunesses, des hôtels, chez l’habitant en réalisant des travaux manuels, du jardinage ou même du babysitting ou petsitting.

Qui peut faire du Wwoofing ?

Peut importe votre âge, que vous ayez 18, 29 ou plus de 40 ans, vous pouvez vous lancer dans le Wwoofing. Officiellement, il n’y a pas d’obligation d’être majeure, cependant nous vous recommandons de vous lancer dans ce type de volontariat à partir de 18 ans car il faut vraiment être autonome, être travailleur et aussi s’avoir s’imposer si les conditions de Wwoofing ne sont pas respectées. Si vous êtes encore mineur, ne soyez pas trop impatient, votre maturité, vos expériences et votre apprentissage de la vie vous sera très utile pour commencer à faire du Wwoofing, donc évitez de vous précipitez.

%d blogueurs aiment cette page :