Le woofing payé, est-ce que ça existe ?

Peut-on être payé en faisant du woofing ?

Le woofing permet à des personnes de découvrir l’agriculture biologique. Comme c’est un mode de volontariat, il n’y a pas d’échange d’argent à proprement parlé entre les deux parties. C’est un choix, que ce soit pour l’host, comme le woofer de vouloir faire du woofing. Cela n’est pas du tout obligatoire. Les hosts et woofers réalisant du woofing sont intéressés par le fait de rencontrer de nouvelles personnes, d’échanger sur différentes pratiques de l’agriculture ou du bio et de partager une vie ensemble riche culturellement parlant. 

Les personnes font du woofing pour partager des valeurs communes, apprendre un autre mode de vie, rencontrer de nouvelles personnes venant d’horizons différents. L’argent n’est donc pas du tout la motivation des personnes se lançant dans le woofing. 

Le woofing ne correspond à aucun statut légal en France. Celui-ci est simplement du volontariat.

Un woofing n’est jamais payé. Le woofer n’est pas un salarié et l’host n’est pas un employeur. Il n’y a aucun lien de subordination entre le woofer et l’host. Ce lien est obligatoire dans une relation de travail. Il ne peut donc pas y avoir de rémunération. 

Les alternatives au woofing payé

Si vous souhaitez avoir une expérience à l’étranger payée, d’autres alternatives existent. Les sites d’au pair comme aupairworld, qui permet de faire “fille”/”garçon” au pair. Il y a aussi des sites de de recherche de job d’été à l’étranger pour les françiais, vous pouvez par exemple consulter le site cursus mundus.

%d blogueurs aiment cette page :